#jecoudsmagarderobecapsule2017

Ca fait plus d’un mois que j’ai lu pour la première fois l’article de Clotilde sur le projet de coudre une garde robe capsule tout au long de l’année 2017.

Et hier encore, j’hésitais toujours sur ma participation à ce défi … hum…

#jecoudsmagarderobecapsule2017 est vraiment une très belle idée, séduisante même…

Mais j’ai un vague sentiment de courir vingt-cinq deux lièvres à la fois…!

J’aurai néanmoins le sentiment de passer à côté d’une belle occasion de créer du lien, surtout pour moi qui couds souvent en solitaire…!

C’est donc finalement aujourd’hui, plus près de la date de présentation de la première pièce de ce projet que de la parution de l’article de Clotilde que je me décide à tenter le coup!

 

jecoudsmagarderobecapsule

 

Tout le petit monde de la couture est probablement déjà au courant des tenants et des aboutissants de ce projet.

Pour ceux et celles qui n’auraient pas suivi, je vous laisse prendre connaissance de la règle du jeu ici.

L’idée est donc de coudre douze projets, un par mois de l’année, dans douze catégories différentes.

Je rends donc ma copie-liste de projets aujourd’hui, et je fonce coudre la première pièce qui doit être rendue mardi prochain aaaaarrrrrrgggghhhhh dans quelle galère me suis-je embarqué!!!!!!!

J’ai pas mal zoné en sous marin comme d’hab… sur bon nombre de blogs et je note que beaucoup de blogueuses vont tenter d’utiliser leurs patrons en stock ou les tissus qu’elles possèdent déjà. De mon côté, étant pour des raisons diverses et variées, relativement sobre sur mes achats de patrons, je vais profiter de ce projet pour acheter des patrons que je n’ai pas encore, et devant lesquels je bave depuis probablement plusieurs années pour certains!

Et puis, histoire de se faire vraiment plaisir, l’idée pour moi va être de hacker plusieurs patrons afin de pouvoir me confectionner des pièces aperçues dans certaines boutiques en ligne mais dont les prix ne me permettent guère plus que de baver encore m’extasier sagement…

 

Voici donc les modèles en images auxquels je pense m’attaquer cette année ( sous réserve de gros coups de coeur, ou autres impondérables!)

 

  • En janvier, une veste:

 

 

Photos Des petites choses

La veste Joseph de Ready to Sew, gros coup de coeur de cette fin d’année 2016, avec la chemise Jane de la même marque.

 

  • En février, haut chaine et trame:

 

blouse-virginie-bp

Blouse Virginie – Balzac Paris

La blouse Virginie Balzac Paris, sur base d’un patron manches raglan de mon stock. Il me semble que j’en ai un dans mon stock de magazines La Maison Victor, et je compte bien copier m’aider du tuto des petites choses again, dont le blog au passage est juste canon!

 

  • En Mars, nous aborderons (ou pas) le cas de la lingerie:

 

Et plutôt pas d’ailleurs…!

Je vais plutôt me rabattre sur un pyjama, en mode total look pour une fois, avec une veste de pyjama digne de ce nom, moi qui me contente toujours de ne coudre que les bas!

 

Modèles 110 A et 111 issus du dernier Burda de janvier 2017

  • En avril, un haut en jersey:

 

mariniere-des-petits-hauts

Pull Armande – Des petits Hauts

Je ne sais pas encore sur quelle base de patron je vais m’appuyer pour réaliser cette marinière à volant « Des petits Hauts » de la nouvelle co. Mais elle me fait bien craquer!

Peut être le sweat Courcelles de Cozy Little World

 

  • En Mai, une jupette!

 

1001-perles-photo1001-perles-dessins-techniques

 

L’incontournable mais néanmoins jamais tentée jupe 1001 Perles, pour accueillir les beaux jours!

 

 

  • En Juin, mois béni de mon Birthday, je vais tenter la Combinaison, pour 100% de plaisir et d’audace!

 

dominique-jumpsuit

Et l’élue est Dominique de République du Chiffon!

Mais euh bon, comment dire… pas en jacquard…! Je l’imagine bien unie en lin ou en tencel… à Voir…

 

  • En juillet, un short:

 

Short festonné de petite guimauve

Un short châtaigne de Deer and Doe of course, qui colle bien à ma morphologie!

Mais pour ce patron cousu et recousu presque 10 fois,  que ce soit pour moi ou pour les filles de la maison, je choisirai cette fois ci une version festonnée.

 

  • En août, pour la catégorie Maillot de bain:

 

Et bien je ne vais pas coudre de maillot de bain…!

Et pourtant Dieu sait que je me baigne beaucoup! J’adore même ça, Mais non… le maillot de bain ne passera pas par moi! Qu’on se le dise!

A la place, je vais plutôt coudre ça:

sarong

Mais késako??????

Ceci est un sarong.

Voyons ce que nous dit notre ami Wiki sur ce Sarong:

Le sarong (du malais sarung, « étui ») est une pièce de tissu rectangulaire d’au moins un mètre de large dont on a cousu ensemble les deux petits côtés de façon à former un étui cylindrique. C’est un vêtement simple, et mixte, porté par les femmes, les hommes ou les enfants. Il peut être noué sur le côté, devant, ou simplement enroulé sur lui-même à la ceinture. Le sarong est couramment et traditionnellement porté en Asie du Sud-Est.

Il en existe sans couture, tissées d’une seule pièce de manière tubulaire. Le sarong peut être fait de différentes matières : coton, soie ou polyester. Le sarong peut également être fait en tissu ikat, ou dans d’autres types de tissus, par exemple songket et tapis en Indonésie. En Indonésie, les tissus les plus employés comme sarong sont les damiers colorées, mais aussi parfois des batik locaux dans les régions musulmanes ainsi que le poleng dans les régions hindouistes.

Son utilisation est très large, allant du vêtement que l’on porte chez soi pour être à l’aise, à une tenue de cérémonie. Il peut aussi servir à porter des objets ou un bébé ou jeune enfant, en bandoulière.

J’ai découvert l’existence du Sarong très récemment. C’est mon frère et ma belle soeur qui en ont rapporté de leur fabuleux tour du monde (clic clic pour visiter leur site, si l’envie de voir du pays vous démange!).

Et j’ai tout de suite vu le potentiel extraordinaire pour une sortie de bain de mer! Un peu d’exotisme sur les plages bretonnes ne fera pas de mal! Et pourquoi pas pour le coup chercher à le réaliseras un tissus traditionnel balinais.

Sans compter que d’un point de vue technique, vacances oblige à cette période de l’année, je risque d’atteindre le niveau zéro de la connexion neuronale…!

 

 

  • En septembre, une robe:

 

robe-leonie-balzac-paris

Robe en denim Léonie – Balzac Paris

Histoire d’aborder la rentrée sereinement.

J’ai eu beaucoup de mal à déterminer quelle robe ferait partie de cette catégorie…

En fait, au quotidien, je ne porte pas de robe… Pas vraiment travail-compatible… Du coup, c’est une pièce que je couds peu.

Mais j’avais tout de même repéré en septembre dernier cette petite robe chez Balzac Paris.

J’imagine ma version tout-pareil, avec peut être quelques centimètres de longueur supplémentaires Il n’y a que moi qui trouve que les robes du PAP sont de plus en plus courtes????!!!!!#jevieillis.

 

  • En octobre, un pantalon:

 

Jean Safran – Deer and Doe

Ce sera un Safran de Deer and Doe.

Parce qu’il m’intrigue depuis sa sortie et que jusqu’ici, je n’ai pas pris le temps de me pencher sur la question! C’est l’occasion donc!

 

  • En novembre, un manteau:

 

Avant qu’il ne fasse trop froid!

 

marumi-bxl-15-e1445930507207marumi-bxl-11-e1445930518168

Marumi – Blousette Rose

Tellement beau…!

 

  • Et enfin en décembre, une chemise:

 

chemise-gustave-bp

Chemise Gustave – Balzac Paris

Balzac Paris Again!

J’aime beaucoup cette chemise à base très classique mais si féminine avec ce double volant dans le bas. Pas encore de patron en tête, mais vu la passion pour la chemise qui se développe de manière exponentielle à l’atelier perché, l’élu ne devrait pas tarder à être sélectionné!

Voilà!

Tout un programme bien enthousiasmant et stimulant!

Merci Clotilde pour cette belle inspiration, et à mardi pour le premier rendu de copie!

Kenavo!

C.

Petite blouse facile à vivre #2

Lors de ma dernière escapade sur les rochers de Ploum’, je vous avait dit que j’avais l’intention de me coudre quatre petites tuniques faciles à vivre pour égayer mon quotidien vestimentaire (rien que ça!).

Voici donc la dernière mouture !

J’avais très envie d’une tunique écrue. Un petit coup de fil chez Toto Rennes (où j’ai mes entrées – joie!) pour m’assurer qu’ils avaient ce qu’il fallait, et en avant Guingamp!

Le tissu donc est un crêpe de polyester écru que j’ai tout de suite aimé pour sa couleur et son tombé. Il est d’ailleurs à un prix dérisoire chez Toto rue Nantaise à Rennes pour celles (et ceux-je ne suis pas sectaire!) qui  habitent dans le coin. J’ai également embarqué 3 mètres de biais de satin pour mes petites finitions.

Toujours sur la base de mon patron maison, mais avec quelques modification pour lui donner un petit côté plus sophistiqué:

 

IMG_1862IMG_1853IMG_1847

Alors ces modifs?

J’ai d’abord voulu des découpes au niveau des épaules façon Sézane. Elles sont gansées d’un biais satin châtain clair (on ne se marre pas… j’ai du mal à nommer cette couleur…!)

Le dos est coupé à la façon d’une chemise. J’ai décalé le bas de la tunique du pli du tissu de manière à créer un large pli creux. La couture est également gansée d’un biais de la-couleur-dont-je-ne-connais-pas-le-nom.

Les bracelets de manches sont une nouvelle fois taillés un peu moins larges que le bas des manches pour pouvoir porter les manches longues ou relevées aux coudes pour travailler. Pour ajuster les deux largeurs (manches et bracelets de manches) j’ai ajouté des plis plats.

Enfin l’encolure et le bas de la tunique sont finies à l’aide du même biais.

Cette petite blouse, je l’adooooore!

Elle est plus que facile à vivre!

D’abord, elle a le bon goût de se marier avec l’ensemble de mes pantalons et autres jupes!

Ensuite elle se porte vraiment très facilement le jour pour travailler, la coupe est simplement géniale. Mais elle fait parfaitement le job le soir si je sors!

Bref, c’est la petite blouse dont j’avais terriblement besoin!!! (sens de la mesure hum! hum!…)

A très vite pour les deux dernières!

C.

Ploumanach – Tunique facile à vivre #1

IMG_1916

Ça dure depuis des semaines…

Des semaines que chaque matin en ouvrant mon armoire, j’ai rien à me mettre…!

Non, sans rire! Je dois tourner avec 4-5 tuniques/chemises depuis quelques mois. Alors concrètement non, je n’ai pas rien à me mettre, mais disons que c’est un peu court et que je m’ennuie carrément un peu.

J’ai donc entrepris de me coudre quatre tuniques facile à vivre, facile à associer avec mes pantalons et jupes, coupe ample et encolure bateau.

je suis donc partie de mon patron de base de tunique simplissime qui m’a servi maintes et maintes fois (notamment ici) pour plusieurs projets (ni photographiés ni blogués, je sais… c’est mal…).

Un devant, un dos, deux manches, deux bracelets de manche et basta!

Pas de pinces, ni tralala….

Plus simple, tu meurs!

Le tissus vient du magasin écolaine à Rennes. Une viscose noire avec des hirondelles blanches par milliers! Love at first sight!

En revanche, la viscose était une première pour moi, et très honnêtement, je n’étais pas hyper à l’aise au moment de commencer. Ca glissouille, ça se tortille, (le droit-fil….rhââââââ….!!!!), mais finalement, en prenant mon temps et en épinglant correctement, je suis venu à bout de cette tunique en 2h environ.

L’encolure et le bas de la tunique sont finies avec un biais noir en satin.

Pour les manches, j’ai recoupé des bracelets de manche légèrement plus étroits que la largeur des manches pour que je puisse les porter remontées au coudes pour travailler, et longues le reste du temps. Et pour faire coïncider les deux, j’ai réalisé deux plis plats sur le bas des manches.

Et pis c’est tout!

C’est au bord de l’eau, dans ce p’tit coin de Bretagne que j’aime tant que ladite tunique a été immortalisée ce week end!

IMG_1876IMG_1877IMG_1880IMG_1883IMG_1885

IMG_1875

Alors? Cette tunique?

Portée et re-portée depuis qu’elle et terminée, oui, définitivement, je l’adore!

Confortable dans toutes les situations, à la fois chic comme plus casual, elle s’adapte!

Lavée, séchée sur un cintre, elle se paye même le luxe de ne pas nécessiter de repassage (et l’argument est de taille!!!).

Bref, un 10/10 façon école des fans puisque depuis longtemps, je suis convaincu du potentiel de cette coupe! Ça se voit non?

Kenavo.

C.

Tunique aux hirondelles

Patron maison

Tissus et biais écolaine Rennes

 

Bruyère en bord de mer…

Il y a quelques mois, j’ai eu un craquage complet pour une petite blouse en prince de galle aperçue dans la vitrine d’une enseigne de prêt à porter. Sitôt aperçue, sitôt réalisée! Je vous en avait d’ailleurs longuement parlé ici.

La petite blouse en question était associée à une chemise blanche en superposition. J’avais franchement adoré le rendu, mais je n’avais pas dans mon dressing de pièce de ce genre.

Il faut dire que les chemises et moi, nous ne sommes pas très copines…

J’ai beau en voir fleurir toute l’année sur la blogosphère, de plus jolies les unes que les autres, une fois sur mes épaules, il se produit comme un effet « mouais bof… »…

Loin de moi l’idée de faire ici de la psychanalyse de comptoir, mais une petite voix intérieure me souffle que la passion (et surtout l’insistance…!) de madame ma mère pour que j’en porte durant mon adolescence ne doit pas être si étrangère au sentiment qui m’habite lorsque je caresse l’idée d’en enfiler une.

Néanmoins – caprice quand tu nous tiens- je me suis mis en tête de me coudre une chemise blanche.

Mon choix s’est porté sur la chemise  Bruyère de Deer and Doe. J’adore positivement les patron Deer and Doe. Un brin rétro, parfaitement coupés pour les femmes plantureuses. Je commence d’ailleurs à avoir une jolie collec’ de patrons de la marque!

Pour la couleur, pas de prise de tête, on a dit Blanc!

Un petit tour chez Toto plus tard, me voilà au travail à l’atelier perché.

Pour la réalisation, comme d’hab, aucun stress, tout est parfaitement expliqué! Limpide!

Ce qui ne m’a pas empêché de monter mes manches à l’envers… Hum, Hum…!

Nous avons profité d’une belle journée de soleil dimanche dernier pour se faire une virée familiale à Saint Malo et (accessoirement) immortaliser la bête! Vous me pardonnerez pour le côté chiffon de ma chemise… Par 10 degrés dehors, j’ai eu la coquetterie de porter un pull et une doudoune  par dessus avant de prendre des photos… Shame on me!

IMG_1490IMG_1489IMG_1488

IMG_1486IMG_1485IMG_1481IMG_1480IMG_1476

Et alors, cette chemise?

Bon, on ne va pas se mentir, ce n’est pas franchement ma came… J’ai toujours une fâcheuse tendance à me sentir engoncée dans ce genre de vêtement. Je ne nie pas que la coupe est superbe, et très (trop?) recherchée… tout ça est vrai, mais je crois que j’ai un problème de fit… je trouve le col vraiment très grand? Ça donne du coup ( et surtout en blanc) un effet méga Classico-classique, avec lequel j’ai du mal…

Et puis, peut être est-ce du à mon travail, mais je ne peux m’empêcher de penser au fameux effet blouse blanche… Ce qui peut encore passer la semaine, mais alors le week-end, c’est non!

 

Ceci étant, je ne rejette pas complètement l’idée de récidiver avec un autre tissu, et en version robe pour le printemps… A suivre donc!

Allez comme je suis sympa et que je n’ai pas une once d’amour propre mal placé (aaarrrrggghhhhh….) je vous montre mes belles manches montées à l’envers!

IMG_1482

A très vite…

Kenavo.

C.

IMG_1469

Chemise Bruyère de Deer and Doe

Tissu et boutons Toto Rennes